Simon BOLIVAR

 

 

à vendre 300 Euros

 

Simon BOLIVAR au Páramo de Pisba

Simon BOLIVAR

Simón José Antonio de la Santísima Trinidad Bolívar y Palacio, connu sous le nom de Simon Bolivar (1783-1830) est un militaire et homme politique vénézuélien et l'une des  personnalités de l'émancipation sud-américaine contre la domination coloniale espagnole.

Simon Bolivar a contribué de manière décisive à l'indépendance de la Bolivie de la Colombie de l'Equateur, du Panama du Pérou et du Venezuela

 

Le passage des Andes

Durant la guerre contre les espagnols pour l’indépendance de l’Amérique du sud,  Bolívar réalisa l'un de ses exploits les plus célèbres : le passage des Andes

La  saison (saison des pluies) rendait la chose impossible avec les moyens de l'époque. L'avance difficile des troupes patriotes se fit à travers le paramo de Pisba (entre le venezuela et la colombie) pour atteindre finalement les positions royalistes le 25 juillet 1819, à la bataille du Pantano de Vargas. Les troupes royalistes prirent la fuite, ce qui permit à Bolívar de progresser jusqu'à la ville de Tunja où il entra le 4 aout 1819.

Durant la traversée des Andes, l’armée de Bolivar du faire face à de nombreux problèmes dus aux conditions climatiques (pluie, neige) et au manque d’oxygène : le paramo de pisba se situe entre 3100m et 4100m.

En raison de ces difficultés, l’armée de Bolivar  compta beaucoup de désertions, de morts de froid et de suicides du au mal des montagnes. La plupart des militaires n’était pas habitués à la haute montagne surtout les mercenaires anglais et irlandais.

 

Le Paramo 

Le paramo en français peut être traduit par étendue désertique, steppe, lande, haut plateau.

Les paramos se situent à différents endroit dans les Andes entre 3100m et 4100m d’altitude.

La limite basse des páramos est une forêt tropicale, la limite haute : les neiges éternelles.

Il n’existe que deux saisons au páramo de Pisba : la saison des pluies et la saison sèche

En raison du climat tropical il existe une saison humide, où il pleut beaucoup7, et une saison sèche, où il ne pleut quasiment pas. En revanche, le páramo est régulièrement humidifié par les brumes, et il y neige souvent, notamment la nuit, et ce même durant la saison sèche, où les nuits peuvent également être très froides.

 Le vent et le froid ont, depuis des milliers d'années, creusé le páramo. Les nombreux creux se remplissent d'eau et deviennent des marécages et des tourbières. Le páramo est parsemé de mares et de petits étangs, et il est parcouru par de nombreux petits ruisseaux qui serpentent dans les fissures de la roche. Les páramos constituent une réserve d'eau importante dans les montagnes, mais, notamment en raison du froid, cette eau n'est pas toujours disponible pour les plantes. De plus, à cette altitude, les plantes ne sont protégées ni du vent violent et froid, ni du rayonnement solaire intense, qui ont tendance à les dessécher.

 

Source wikipedia

Imgp4735

Imgp4736

Imgp4740

Imgp4742

Imgp4744

Imgp4743

Imgp4739

Imgp4741

 

 

Ajouter un commentaire

Anti-spam